Légende 1

L'homme qui avait épousé une femme épaulard

Chaque jour, une femme se rendait au piquet des moules. En un endroit précis, elle frappait sur sa natte et un épaulard venait sur la plage lui faire l'amour. L'époux de cette femme la suivit un jour jusqu'au lieu de rendez vous et vit la scène. Il lui prit ses vêtements et, ainsi travesti, il affûta une coquille de moule dont il fit un couteau, et entonna le chant qui appelle l'épaulard, en frappant sur la natte de sa femme. L'épaulard amoureux jaillit de l'eau pour prendre sa femme, le pénis bien dur et droit, aussi prêt que l'était l'époux, dissimulé sous la couverture de l'épouse. Ce dernier empoigna son couteau fait de coquille de moule et trancha le pénis de l'épaulard amoureux. Celui-ci s'enfuit dans un cri. Le soir, l'époux cuisina le pénis de l'épaulard. Il le fit griller sur le feu. Lorsque sa femme lui demanda ce qu'il préparait, il répondit "quelque chose de bien doux". Elle mordit donc à belles dents dans le délice. Et son mari de lui dire alors: "ton mari épaulard est bien doux, n'est ce pas ?" Elle se précipita dehors, le sol trembla et elle courut jusqu'à l'eau dans laquelle elle plongea. Et l'époux sut qu'il était marié à une femme épaulard née de chair humaine. Il vit son corps se figer en un récif lorsqu'il toucha l'eau. Ce corps, ce récif, s'appelle aujourd'hui la Femme. Haïda.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site