Les Orques de l'Antarctique

Les orques de l'Antarctique :

Dans les années 1980, un groupe de scientifiques soviétiques décrivèrent qu'il y avait 2 nouvelles "espèces" d'orques en Antarctique. Tout d'abord, ils ont été surpris par leur taille, relativement petite. Puis, en les observant de plus près, ils remarquèrent que la morphologie, la forme des tâches et la couleur des animaux était très différentes des orques communes. Ce groupe de scientifiques soviétiques, ont étudiés d'une façon très précise les mensurations de ces orques, ainsi que leurs façon de vivre. Mais énormément de choses restent un mystère pour les orques de l'Antarctique. En effet, nous n'avons pas eu l'occasion d'observer leur reproduction, et une grande partie de leur vie sociale.


1) Les différentes formes d'orques vivant en Antarctique

En Antarctique, il n'y a pas 2, mais 3 formes de populations d'orques. La première forme, que nous appelerons "Forme A" est tout simplement le type d'orque dite "commune". C'est à dire, Orcinus Orca. La deuxième forme, que nous appelerons "Forme B", est plus petite que la forme A. Son nom latin est Orcinus Glacialis. Elle se distingue par sa couleur grise foncé avec une cape noire, ainsi que des tâches oculaires d'une taille impressionnante ! Enfin, la troisième forme, que nous appelerons "Forme C", est vraiment une forme naine de l'orque ! Son nom latin est Orcinus Nanus, et sa taille est vraiment petite comparé aux autres formes ! Sa couleur est identique à Orcinus Glacialis, mais avec une tâche oculaire très petite, s'inclinant vers le haut !

2) Mensurations des orques vivant en Antarctique

Des études très précises et très sérieuses ont été faites sur les mensurations des orques vivant en Antarctique. Avant toute publication, ces études ont été longues et se sont déroulées entre 1981 et 2003. Les résultats des recherches ont été rapportés par un groupe de scientifique soviétiques, mais aussi par une société américaine de mammalogistes.
En comparant les tailles des 3 formes d'orques Antarctiques, ont peu tout à fait dire qu'il y a une forme "géante" et une forme "naine" !

* Mensurations des orques antarctique de "forme A" :Orcinus Orca :

Longueur des mâles adultes : 7 à 9,2 mètres
Longueur des femelles adultes : 6 à 7,7 mètres
Poids des Adultes : 3 - 4,5 tonnes pour la femelle ; 5 à 9 tonnes pour le mâle

* Mensurations des orques antarctique de "forme B" :Orcinus Glacialis :

Longueur des mâles adultes : 6 à 7,5 mètres
Longueur des femelles adultes : 5,5 à 6,50 mètres
Poids des Adultes : 3 - 4 tonnes pour la femelle ; 5,5 à 8,2 tonnes pour le mâle

* Mensurations des orques antarctique de "forme C" :Orcinus Nanus :

Longueur des mâles adultes : 5,50 à 6,10 mètres
Longueur des femelles adultes : 4,50 à 5,80 mètres
Poids des Adultes : 2 - 3 tonnes pour la femelle ; 3,5 à 5 tonnes pour le mâle

*RAPPEL : Mensurations des orques communes (Colombie Britannique,Japon...)

Longueur des mâles adultes : 7,30 à 9,80 mètres
Longueur des femelles adultes : 5,7 à 8,50 mètres
Poids des Adultes : 3 - 7,5 tonnes pour la femelle ; 5,5 à 11 tonnes pour le mâle

3) Régions antarctiques fréquentées et régime Alimentaire des formes d'orques Antarctique

Les 3 formes d'orques de l'Antarctique ont un régime alimentaire bien spécifique, et chassent à des endroits distincs de part et d'autre du pôle sud. Bien que ce ne soit pas encore étudier avec précision,nous avons des informations assez précises sur le type de proie qu'elles traquent.

- Les orques de "Forme A",Orcinus Orca, vivent dans les eaux ouvertes de l'Antarctique, et se raprochent rarement des glaces. On a pu observer que ces orques attaquaient des animaux de grandes tailles, notamment des baleines de façon général. Cependant, il semble qu'elles ont un faible pour la chair des rorquals de Minke ! Cette petite baleine mesure à peine 10 mètres de long, et il est très fréquent d'observer les orques entrain de la chasser. Parfois, ces orques n'hésitent pas à s'attaquer à des baleines beaucoup plus grosses comme des baleines à bosses, ou encore des baleines franches !

- Les orques de "Forme B", Orcinus Glacialis, vivent principalement au Nord de l'Antarctique, ou se trouve la mer de Weddell (cela rejoind l'océan atlantique sud). D'après les études scientifiques, ces orques chasseraient principalement les pinnipèdes (phoque de Weddell, léopard de mer). D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, ces orques ont mis à jour une nouvelle technique de chasse pour chasser des phoques se prélassant sur un bloc de glace. Par groupe de 3 - 4 orques, elles foncent droit sur le bloc de glace, puis fond un dérapage controlé avant de replonger sous l'eau. Cela créer alors une énorme vague sur le bloc de glace, et le phoque n'a plus qu'à tomber à l'eau dans les mâchoires de ses assaillants !

- Les orques de "Forme C", Orcinus Nanus, vivent principalement au Sud de l'Antarctique, ou se trouve la mer de Ross et la mer d'Amudsen (ces mers rejoignent l'océan pacifique Sud. Ces orques chasseraient principalement des poissons et des calmars. Cependant, de rares observations ont montré qu'elles s'attaquent à des manchots, plutôt fréquemment. De même qu'elles ont été vues entrain de s'attaquer à des phoques,mais c'est vraiment très rare !

Orcinus Glacialis et Orcinus Nanus sont-elles des espèces différentes d'Orcinus Orca ?

Les scientifiques ne veulent pas parler d'espèce différente d'Orcinus Orca. Orcinus Glacialis et Orcinus Nanus sont simplement des sous-espèces d'orques, mais pas des espèces à part entière. Les traits morphologiques sont différents, certes, mais leur ADN est le même. Les orques antarctiques ont simplement évoluées différemment, s'adaptant au climat polaire. C'est pour cela qu'elles n'ont pas une couleur noire comme leurs congénères du pacifique nord,car elles seraient trop voyantes dans les glaces blanches. La Forme A n'a pas changé au niveau couleur, car elle se trouve dans les eaux ouvertes de l'Antarctique, et navigue très rarement près des glaces. De ce faite, sa couleur n'a pas éclaircie. Il reste encore énormément de choses à étudier à propos de ces orques différentes : reproduction, vie sociale,language.... Les recherches continuent de jours en jours, et on en aura pas fini d'en apprendre !
Source :le forum de l'orque


1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Stephane JOURDAN (site web) 25/02/2015

Bonjour, intéressant, j'ai entendu parler de ces sous-espèces à la télé et c'est comme ça que j'ai abouti sur votre site. Hum, il n'y a pas de "nord" ou de "sud" de l'Antarctique, il vaudrait mieux parler de méridien 0° OU 180°...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×